Cours de BÔ chaque mois

Affiche cours bo projet

Dès le Dimanche 22 Mars

Vous avez aimé  le BÔ avec le stage de Jean-Louis Morel. Alors reprenez le et venez chaque 3ème Dimanche de chaque mois, de 9H30 à 11H30, au Dojo du Karaté club Pagerie aux Trois Ilets, pour vous perfectionner et en apprendre davantage sur l'utilisation des armes au Karaté.

Ouverts à tous les licenciés de Martinique

 

Conditions:

- Pour les licenciés Shokotan Karaté Lamentinois ( Aiglon) et Karaté Club Pagerie gratuit.

- Pour les licenciés extérieurs aux 2 clubs, 5 €/stage

Venir équipé d'un BÔ ( bâton 1m80 environ et entre 28mm et 35mm de diamètre)

Prévision de Calendrier susceptibles de modifications (cf. calendrier Ligue ou Clubs) chaque date de stage  sera confirmée sur le site et sur la page facebook du club.

- 22 mars
- 19 avril
- 17 mai
- 21 juin
- 19 juillet
- 16 août

A très bientôt et nombreux,  pour croiser le bâton.

Cours de Bunkai

Affiche cours bunkai projet

Dès le Dimanche 5 Avril

Pourquoi participer aux stage Kata - Bunkaï au Karaté Club Pagerie  ?
- Pour pratiquer et comprendre un Kata par ses applications
- Pour vivre un Kata en le décomposant et en le mettant en action
- Pour s'entraîner avec partenaires à des situations de combat codifiées de plus en plus libres en fonction de son niveau de pratique
- Pour appliquer un Kata selon différents niveaux de lecture, d'interprétation et de pratique  
- Pour construire ses propres interprétations et les tester en situation progressivement de plus en plus réaliste

 

- Pour concevoir la pratique du Bunkaï comme une véritable self-défense variée et pragmatique, à même de répondre à de multiples situations  (saisies, projections, mise au sol, coups, agression avec armes...) de façon proportionnée (dégagement, frappe, immobilisation...) et efficace
- Pour enrichir sa pratique du Bunkaï et échanger avec d'autres pratiquants dans une ambiance studieuse et non complaisante (définition de paliers de travail en termes de vitesse ou de kime)

- Et bien sûr pour préparer les épreuves Bunkaï des passages de grades en Karaté traditionnel

Nos stages Kata – Bunkaï, c’est du Karaté Do pour un public adultes : c’est pragmatique, engagé et réaliste. Pas de place ici pour le show, pour le petit balayage qui est censé conclure un enchaînement, pour la complaisance du partenaire et pour le cours stéréotypé. C’est aussi un travail personnalisé où chacun trouve son rythme et son intensité en fonction de ses objectifs et de ses possibilités. Transpirer et réfléchir, analyser et appliquer : c’est cela comprendre et partager, c’est du Kata – Bunkaï, c’est du Karaté Do, c’est au Karaté Club Pagerie ! 

 

Bunkaï en japonais signifie à la fois "comprendre" et "partager". Pourtant, lorsque nous pensons bunkaï, nous pensons souvent à la composante « comprendre », au sens "analyser" et "décomposer" : le bunkaï est présenté comme l’interprétation d’un kata. Nous touchons ici à l’approche première du bunkaï, telle que présentée dans les manuels de Karaté ou dans la présentation de l’exercice de la Commission des Grades.

Ainsi, à partir de la forme stricte du kata, il est demandé de proposer des enchaînements pouvant être appliqués dans des situations concrètes. Le bunkaï vient ainsi appliquer les techniques développées dans le kata, avec tout la difficulté que cela représente car si certaines applications viennent assez naturellement, d’autres sont plus complexes et incluent une immense variété de techniques (totalité des coups, mais aussi saisies, projections, blocages, armes). C'est l'intérêt de cette approche du bunkaï car elle implique que le pratiquant devra apprendre son kata en ressentant ses mouvements, ses enchaînements et ses transitions de façon à proposer ensuite des applications avec partenaire. Ici, en fonction du niveau du pratiquant, ce dernier va proposer de multiples interprétations en fonction de sa compréhension, de ses possibilités techniques, physiques et psychologiques, du contexte qu’il veut donner à son application ou encore du type d’attaque à laquelle il souhaite répondre. De fait, si la pratique d’un kata en dit long sur un pratiquant, l’exécution d’un bunkaï va révéler beaucoup de choses sur son niveau technique, mais aussi et surtout son état d’esprit, son approche du Karaté et sa relation à autrui. 

Du coup, du point de vue pédagogique, le but d’un travail du bunkaï n’est pas de reproduire les enchaînements proposés dans une vidéo ou imposés lors d’un cours : il s’agit de construire son interprétation, en fonction de nos caractéristiques et possibilités physiques, du partenaire et de l’instant. Le travail proposé par autrui est une source d'inspiration qu'il ne faut pas négliger, mais la finalité est bien d'élaborer son interprétation personnelle : si cette compétence demande du temps à être développée, si elle demande de la rigueur, de la réflexion et de la pratique, cette approche du bunkaï est stimulante, mature et structurante. Ainsi, proposer une juste interprétation, c’est bien se connaître soi-même, c’est comprendre son partenaire et c’est comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons. Un bunkaï de passage de grades en Karaté Do n’est pas un bunkaï de compétition kata, il n’est pas un spectacle ou une démonstration, il n’est pas la pâle copie d’un enchaînement seulement « vu à la télé » ou sur Internet : il est une interprétation personnelle, dans un contexte donné.

C’est là qu’intervient la seconde dimension du sens du mot bunkaï : « partager ». Il s’agit de travailler avec un partenaire, de lui demander une ou plusieurs techniques d’attaque à une vitesse, une force et une distance définies d’un commun accord. Le  but est ensuite de démontrer devant des personnes. De ce point de vue, le bunkaï est un travail sur soi, mais à deux : il est extrêmement enrichissant du point de vue humain. Surtout, dès lors que les deux partenaires sont sincères et définissent un cadre de travail constructif, la pratique du bunkaï est très formatrice en termes de capacité de réponse à une attaque. Cette compétence est très utile au pratiquant dans sa progression en Karaté Do (retour à une conception martiale du Karaté), dans une approche self-défense (répondre à différentes formes d’agression de façon proportionnée) et dans sa préparation aux passages de grades (cf. capacité à proposer des solutions originales et efficaces en ippon kumite).

Sur ce dernier point, le bunkaï devenant un exercice imposé lors des passages de grades, souvent à partir de la ceinture marron et surtout du 1er Dan, il convient de pratiquer régulièrement cet exercice, de bien comprendre sa logique propre et d’apprendre à le travailler en dehors des cours. Ici, nous nous inscrivons dans la continuité pédagogique et dans l’esprit des stages de Jean-Louis Morel à Karaté Club Pagerie et au Shotokan Karaté Lamentinois.

Les objectifs de nos stages Katas – Bunkaïs sont en accord avec cette définition du Bunkaï : il s’agit de revoir un kata lui donnant du sens et en l’appliquant, de pratiquer avec partenaire des applications tirées d’un kata, de créer un contexte dans lequel il est possible de ressentir l’intérêt d’une technique en la pratiquant de façon réaliste, de se préparer à un passage de grades, en même temps que d’apprendre à choisir ou à construire ses propres applications. Les katas sont considérés comme une des ressources les plus précieuses du Karaté en ce qu'ils constituent une mémoire séculaire, spirituelle et pragmatique d'enchaînements de combat : les katas sont une immense bibliothèque, chacun d'entre eux constituant une encyclopédie du combat. Les bunkaïs sont des applications qui, honnêtement pratiquées, sont une mise en action qui font du Karaté un art vivant, mouvant, personnalisé et appliqué : les bunkaïs, c'est la lecture, la compréhension de texte et l'atelier d'écriture pour le pratiquant

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site