Chinois ou Japonais

Pour tenter de comprendre le karaté, tournons-nous tout-d’abord vers ses origines.

La légende de Bodidharma

Bodidharma2

Légende ou réalité? Vers la fin du Vème début du VI ème siècle, un moine bouddhiste venu de l'Inde, du nom de Bodhidharma (fondateur du Bouddhisme Zen) demanda asile au monastère de Shaolin en Chine.

Là, il fut surpris par la faiblesse physiques de ses hôtes. Il leur enseigna une gymnastique basée sur l'observation des gestes de combats de différents animaux. Les esprits affûtés par méditations et prières, découvrirent l'affutement des corps et lièrent tout : un esprit sain dans un corps sain.

Cette méthode d’entraînement, était basée sur la respiration et sur des techniques de combats à poings nus ou avec bâton.

 

Plus tard, la légende raconte que le temple de Shaolin aurait été détruit dans un incendie, et que les moines survivants se seraient dispersés à travers la Chine, propageant leur art de combat sous le nom de "Shaolin Su Kempo", ( littérallement la méthode des poings) actuellement dénommé "Quan-fa de Shaolin" ou encore "Kung-fu de Shaolin".

L'ile d'Okinawa

Okinawa est une ile de l'archipel des îles Ryukyu au sud du Japon. Le Japon et la Chine se sont pendant des siècles disputés l'archipel d'Okinawa.
Les habitants de cette île pratiquaient une méthode de combat appelée To-De ou main de Chine, le port d'armes étant interdit par l'envahisseur. En l'an 1609, 300 000 samouraïs du clan Satsuma envahirent l'île  sur l'ordre du Shogun. Afin d'éviter les révoltes de la part des habitants, le Seigneur renforca l'interdiction du port des arme blanches. C'est à cette époque que l'Okinawa-Te fut utilisé pour combattre l'envahisseur avec des techniques rigoureuses et très efficaces.Les habitants s'entraînaient la nuit en secret, formant leur corps et leur esprit au combat.

Samourai1

L'enseignement de maître à disciple se fait oralement, et par l'intermédiaire des katas. Le To-de étant basé sur des attaques de poings, de pieds mais également avec des objets agraires, finit donc  par donner naissance à la méthode appelée Okinawa-te, le To-de se développera uivant trois styles de base: Shuri-te, Naha-te, et Tomari-te. Qui donneront naissance aux styles actuels le Shotokan par Gichin Funakoshi, le Goju-ryu par Miyagi Chojun , le Shito-ryu par Mabuni Kenwa, le Wado-ryu par Otsuka Hironori.

 

Carte okinawa
Japon okinawa

Okinawa, l’île des centenaires

D’une superficie de 1207 km², elle n’en compte pas moins 1,27 million d’habitants aujourd'hui. En plus de ces paysages d’île paradisiaque, celle-ci a une particularité; Okinawa concentre le plus de centenaires dans le monde, L’espérance de vie y est la plus importante sur Terre (82 ans). Il y n’a pas moins de 1000 habitants qui ont soufflé leur centième bougie voire plus.

Anecdotique  ou l'art de vivre du Karate y serait pour quelque chose...

Gichin Funakoshi

Funakoshi gichin sepia

Gichin Funakoshi est considéré comme le Père du karaté moderne. Importateur du karate-do au Japon et créateur du style Shotokan, il a fait évoluer la forme initiale du karate d'Okinawa. Dès le début des années 1920, le karate fut implanté dans les écoles élémentaires japonaises.Suite à une démonstration devant le prince héritier du Japon, les personnes présentes furent si impressionnées et pour satisfaire à la demande de Jigoro Kano (créateur du judo), Gichin Funakoshi quitta Okinawa pour Tokyo en 1922 afin d’y enseigner sa technique de karaté.
Yoshitaka Funakoshi, fils de Gichin, va rabaisser les postures et rendre le Karaté beaucoup plus explosif. Yoshitaka introduisit la notion de kumite.

A l'origine, karaté signifiait la main (te) de Chine (kara). Vers 1935, dans un contexte de montée du nationalisme

japonais et afin de favoriser la diffusion du karaté à l'ensemble du Japon, Gichin Funakoshi avec l'accord de l'assemblée des "Grands Maîtres d'Okinawa", a remplacé le kanji kara pour masquer son origine chinoise. Le nouveau kanji kara de prononciation équivalente mais d'origine japonaise signifie "le vide" (ou vacuité au sens bouddhique). Ainsi, Gichin Funakoshi souligne le caractère philosophique et spirituel du karaté-do favorisant du même coup sa reconnaissance au sein des budo au même titre que l'aïkido et le judo.  

En 1936, Gichin Funakoshi a modifié les kata pour favoriser le développement du karaté sous la forme d'un sport-spectacle. Parallèlement, dans un souci de "japonisation", il a changé le nom de certain kata dont les Naihanchi en Tekki et les Pinan en Heian.

Les bases de développement du karaté dit "moderne" étaient ainsi posées. Le karaté se lança alors à la conquête du Japon et du reste du monde.

En 1957,le Maître, le Sensei Gichin Funakoshi s'éteint et ses élèves en profitent pour organiser les premiers championnats du Japon ( le maître ayant toujours été contre ). A partir de là, le karaté devient universel.

Shuri okinawasepia

Entraînement de karate dans la cour du château de Shuri à Okinawa

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site